• EN
  • Avisez-moi d'un nouveau recours collectif

    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

    Bientôt disponible

    Avis concernant le formulaire d’inscription
    Remplir le formulaire ne vous assure aucune indemnité

    Veuillez noter que le fait de remplir ce formulaire ne vous assure aucunement de recevoir une indemnité.

    En effet, il reviendra ultimement au tribunal de décider du bien-fondé du recours et des modalités d’indemnisation. De plus, les critères d’admissibilité pourraient être modifiés par le tribunal, ce qui pourrait avoir comme conséquence de vous exclure de l’action collective.

    Veuillez également noter que nous ne procéderons pas à une analyse détaillée de chaque cas particulier avant qu’il y ait un jugement final ou une entente dans le dossier auquel vous vous inscrivez. Le fait de remplir ce formulaire ne veut donc pas dire que vous êtes admissible.

    Nous informerons les personnes inscrites de tout résultat final de l’action collective. Nous communiquerons avec elles par courriel. Nous vous invitons à nous faire part de tout changement à votre adresse courriel.

    Nous vous invitons aussi à vous tenir informés par le biais de notre site web que nous mettrons à jour régulièrement.

    Nous vous remercions de votre intérêt pour cette action collective.

    Continuer

    Nos actions collectives complétées

    Tardif et Desbiens c. Hyundai Motor America

    Fausses représentations quant à la puissance des moteurs

    Dossier terminé:

    Le 12 septembre 2002, monsieur Dominic Desbiens a déposé une requête pour autorisation d’exercer un recours collectif à l’encontre de Hyundai Motor America.  Monsieur Michel Tardif a également déposé une requête pour autorisation d’exercer un recours collectif à l’encontre de Hyundai Motor America.  Les deux recours ont été joints et ont été menés conjointement par les bureaux d’avocats Trudel Johnston & Lespérance et Belleau Lapointe.

    Le recours collectif visait notamment à déterminer si les fausses représentations de l’Intimée concernant le nombre de chevaux vapeur de ses véhicules entraînaient sa responsabilité et si les fausses représentations avaient été faites intentionnellement.

    Le 15 avril 2004, le juge Luc Lefebvre de la Cour supérieure a autorisé l’exercice du recours collectif et a décrit comme suit le groupe visé :

    Tous les consommateurs qui, au Québec, ont acheté ou loué à long terme depuis 1992 ou avant s’il s’agit de modèles 1992, un (des) véhicule(s) de marque Hyundai et dont la puissance représentée par Hyundai est supérieure à la puissance réelle du (des) véhicule(s).

    Un règlement hors cours est intervenu entre les parties par lequel les membres du groupe ont eu l’opportunité de réclamer un montant établi en fonction du degré auquel le nombre de chevaux vapeur avait été exagéré.

    La période de réclamation est aujourd’hui terminée.

    06/11