• EN
  • Avisez-moi d'un nouveau recours collectif

    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

    Bientôt disponible

    Avis concernant le formulaire d’inscription
    Remplir le formulaire ne vous assure aucune indemnité

    Veuillez noter que le fait de remplir ce formulaire ne vous assure aucunement de recevoir une indemnité.

    En effet, il reviendra ultimement au tribunal de décider du bien-fondé du recours et des modalités d’indemnisation. De plus, les critères d’admissibilité pourraient être modifiés par le tribunal, ce qui pourrait avoir comme conséquence de vous exclure de l’action collective.

    Veuillez également noter que nous ne procéderons pas à une analyse détaillée de chaque cas particulier avant qu’il y ait un jugement final ou une entente dans le dossier auquel vous vous inscrivez. Le fait de remplir ce formulaire ne veut donc pas dire que vous êtes admissible.

    Nous informerons les personnes inscrites de tout résultat final de l’action collective. Nous communiquerons avec elles par courriel. Nous vous invitons à nous faire part de tout changement à votre adresse courriel.

    Nous vous invitons aussi à vous tenir informés par le biais de notre site web que nous mettrons à jour régulièrement.

    Nous vous remercions de votre intérêt pour cette action collective.

    Continuer

    Nos actions collectives en cours

    Benjamin Viot c. U-Haul Co. (Canada) Ltée. et al.

    Location de véhicules U-Haul

    Le demandeur, M. Benjamin Viot, allègue que U-Haul a exigé un prix supérieur à celui qui a été annoncé pour la location de ses véhicules, ce qui est interdit au Québec. L’action vise à dédommager les consommateurs qui ont payé un prix trop élevé pour la location des véhicules des défenderesses en raison des pratiques illégales de ces compagnies.

    Dernières nouvelles

    Le 18 novembre 2020, Benjamin Viot a déposé une Demande pour autorisation d’exercer une action collective et pour être représentant à l’encontre de U-Haul Co. (Canada) Ltée., une entreprise qui loue des voitures, fourgonnettes et camions, et de Web Team Associates, Inc., qui agit à titre d’intermédiaire pour U-Haul.

    Dans un jugement du 21 mai 2021, le Tribunal a autorisé le dépôt d’une déclaration assermenté d’un représentant de U-Haul au soutien de leur opposition à la demande d’autorisation. Le Tribunal a également autorisé que M. Viot soit interrogé lors de l’audition de la demande d’autorisation.

    La demande sera présentée devant le juge Pierre-C. Gagnon de la Cour supérieure du Québec le 21 septembre 2021.

    Êtes-vous membre ?

    Vous êtes visé par la demande pour autorisation d’exercer l’action collective si :

    • vous avez conclu un contrat, au Québec, auprès des défenderesses, ayant pour objet la location d’un véhicule; ET
    • ce contrat a été signé depuis le 18 novembre 2017; ET
    • vous avez payé un montant supérieur à celui initialement annoncé, à l’exception de la TPS, la TVQ et des droits exigibles en vertu d’une loi fédérale ou provinciale lorsque, en vertu de cette loi, ces droits doivent être perçus directement du consommateur pour être remis à une autorité publique.

    Formulaire d’inscription

    Vous pouvez vous inscrire pour recevoir de l’information sur ce recours. Nous vous tiendrons informé des développements du recours au fur et à mesure.

    Pour plus d’information sur la façon de devenir membre d’une action collective, consultez notre section Qu’est-ce qu’une action collective ?

    Les membres sont représentés conjointement par TJL et Grenier Verbauwhede Avocats.

    Résumé de l’action collective

    Afin de permettre aux consommateurs d’avoir une information complète avant d’acheter un bien ou un service, la Loi sur la protection du consommateur (Lpc) interdit aux commerçants d’exiger un prix supérieur à celui qui est annoncé. La Lpc impose aux commerçants une obligation de s’assurer que les consommateurs sont suffisamment informés de tout fait qui est important. La Lpc interdit aux commerçants de leurrer les consommateurs en faisant miroiter des prix moins élevés que les prix que ceux-ci devront réellement payer.

    Or, les défenderesses ont adopté plusieurs stratagèmes dans le cadre de la location de véhicules afin de donner l’impression aux consommateurs que ceux-ci ont accès à des prix de location qui ne sont pas, en réalité, les prix qu’ils auront à payer au final. Les défenderesses violent systématiquement la Lpc en annonçant, sur leur site web, dans leur application mobile ainsi que dans diverses publicités et annonces, des prix inférieurs au prix ultimement exigé pour la location de voitures, fourgonnettes et camions, selon le cas.

    Le demandeur veut faire cesser cette pratique nuisible pour les consommateurs et obtenir une compensation équivalente au montant dépassant le prix annoncé ainsi que l’octroi de dommages punitifs.

    Inscription au recours collectif

    > Avis concernant le formulaire d’inscription
    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.